Transports à Londres Transports à Londres

Transports à Londres

Londres est une ville à la fois fascinante et déroutante. Fascinante, car elle a survécu pendant des siècles aux incendies, aux guerres et aux révoltes. Déroutante, car il s'agit d'une grande mégalopole où l'on peut se perdre facilement. Pour cette raison, la capitale anglaise impressionne les visiteurs. Pas de panique, ce guide vous aidera à vous déplacer à Londres en toute tranquillité.

La carte Oyster, indispensable pour se déplacer

La carte Oyster est à Londres ce qu'est la carte Navigo à Paris. Cette petite carte bleue vous permet d'utiliser de façon illimitée le métro (Underground), les bus, les trains de banlieue (Overground), le métro léger du Docklands Light Railway et certains bateaux. Les cartes Oyster sont disponibles dans les guichets des stations de métro, ainsi que dans certains commerces. Une fois en possession de votre carte, vous pouvez vous déplacer librement dans l'ensemble du réseau londonien. Pour l'utiliser, il vous suffit de la passer devant le lecteur jaune circulaire en entrant et en sortant du métro, du bus ou du train. Vous pouvez bien sûr acheter les tickets à l'unité si vous le préférez, mais la carte Oyster est au bout du compte moins onéreuse et plus simple à utiliser.

Savoir se repérer dans le métro

Le « Tube », comme disent les Londoniens, est le moyen de transport le plus simple pour se déplacer dans Londres. Vous pouvez télécharger le plan du métro de Londres. Familiarisez-vous avec les douze lignes et leurs couleurs. Approchez votre carte Oyster du lecteur jaune pour ouvrir les portes. Respectez bien les règles en vigueur concernant les escaliers mécaniques. Rangez-vous sur la droite et marchez sur la gauche. Si vous ne suivez pas cette règle d'or, vous serez très mal vu. Si vous l'appliquez, vous gagnerez rapidement le respect des Londoniens.

Les traditionnels bus rouges à deux étages

Les célèbres bus rouges à deux étages qui circulent dans la capitale anglaise offrent une vue panoramique de la ville lorsque vous vous installez confortablement au deuxième étage. N'ayez pas peur de les prendre au risque de vous tromper. Chaque bus indique sa destination finale à l'avant et à l'arrière, mais vous pouvez descendre à n'importe quel arrêt. Montez à bord du premier bus que vous voyez et laissez-vous emporter au gré du vent. Si vous vous perdez, traversez la rue et prenez un bus qui vous ramènera à votre point de départ. N'oubliez pas de monter à bord du Routemaster, un bus à deux étages historique qui arpente encore les rues du centre-ville. Une plateforme à l'arrière permet de contempler le paysage londonien tout en apprenant l'histoire de la ville, et ceci au prix d'un billet normal.

Trains sans conducteur et transport fluvial

En prenant le métro léger (Docklands Light Railway) depuis la Tour de Londres jusqu'à Canary Wharf, vous vivrez une expérience unique de train sans chauffeur dans un paysage composé de gratte-ciel. Les bateaux sont parfois surnommés « bus fluviaux » et portent le logo caractéristique de Transport of London. Ils transportent les passagers sur les eaux de la Tamise au prix d'un billet de métro. London Overground, qui apparaît en orange sur le plan de métro de la ville, est un réseau de trains de banlieue qui circulent autour de Londres. Ces trains sont très utiles pour les plus longs trajets hors du centre-ville.

Avantages et inconvénients des « Boris Bikes »

Vous avez peut-être déjà entendu les Londoniens mentionner les « Boris Bikes », ces vélos de location qui sont alignés par dizaines à plusieurs endroits de la capitale anglaise. Ils doivent leur surnom à l'ancien maire de la ville, Boris Johnson. Pour emprunter un vélo, vous devez être muni de votre carte bancaire. Les 30 premières minutes sont gratuites et chaque heure de location est ensuite débitée sur votre carte. La circulation en ville et la densité du trafic mettent parfois en danger les cyclistes. Les « Boris Bikes » sont en revanche parfaits pour traverser les grands parcs, en particulier Hyde Park.

En Taxi

Une expérience à vivre au moins une fois pendant un séjour à Londres. Vous pouvez héler un taxi noir si la petite lumière jaune sur le toit est allumée. Lorsque vous en apercevez un, levez simplement le bras. Le chauffeur s'arrêtera pour vous emmener à l'adresse du centre-ville que vous lui indiquerez. Le taxi est beaucoup plus cher que le transport public et vous devrez affronter le regard glacial de certains chauffeurs, mais cela fait partie de l'expérience. Prenez place, détendez-vous et profitez du paysage.

En Voiture

Circuler en voiture dans Londres est long, stressant, épuisant et onéreux. Tout véhicule entrant dans le centre-ville, à quelques exceptions près, doit payer £11.50 pour franchir le péage urbain (London congestion charge). Ce montant est prélevé automatiquement et doit être prépayé. Si vous louez une voiture, l'agence de location vous expliquera en détails le principe et le fonctionnement de ce péage. Le stationnement en ville est également très cher. Vous l'aurez compris : circuler en voiture dans Londres est fortement déconseillé.

Voyager avec des enfants

Le bus et le métro sont gratuits pour les enfants de moins de 11 ans qui voyagent avec un adulte possédant une carte Oyster. Les enfants âgés entre 11 et 15 ans bénéficient d'une réduction de 50%, à condition d'être aussi accompagnés d'un adulte muni d'une carte Oyster. Les tickets peuvent s'acheter à l'avance ou directement sur place, dans les stations de métro. Le prix adulte s'applique aux voyageurs de plus de 16 ans.